Logo site
Saison 2017/2018

Les Carmes, Salle de Spectacles * Expositions * Cultures *
La Rochefoucauld (16)

Eric-Emmanuel Schmitt réalisateur

OSCAR ET LA DAME ROSE
Date de sortie 9 décembre 2009 (1h 45min)
De Eric-Emmanuel Schmitt
Avec Michèle Laroque, Amir Ben Abdelmoumen, Amira Casar

Oscar, petit garçon de 10 ans, vit à l’hôpital avec des enfants, des infirmières dites « dames roses » ainsi que Mamie-Rose, la plus âgée des dames roses. Celle-ci est retraitée mais encore active. Après une greffe de moelle osseuse qui a échoué, il se croit condamné. Il parle de son futur décès à ses proches ainsi qu’au personnel. Tous font la sourde oreille au mot « mort » à l’exception de Mamie-Rose, autrefois appelée « l’Étrangleuse du Languedoc » grâce à ses talents de catcheuse, qui lui confirme qu’il va mourir. Elle lui propose alors d’écrire des lettres à Dieu en lui écrivant un vœu « de sentiment » chaque jour. Le lendemain, les parents d’Oscar viennent à l’hôpital et apprennent par le docteur Düsseldorf qu’Oscar est effectivement condamné. Dépités, ils ne veulent même pas embrasser leur fils. Oscar, qui a surpris cette conversation, est furieux et les qualifie de « lâches ». Il ne veut plus voir ses parents. À la fin de la journée, Mamie-Rose vient rendre visite à Oscar et lui dit qu’elle a obtenu la permission de venir le voir pendant les 12 prochains jours. Elle invente donc un jeu qui lui permettra de savourer sa vie à tout âge : chaque jour pour lui aura une durée de 10 ans. Oscar accepte et demande dans sa lettre à Dieu de le visiter. Pendant son « adolescence » (soit le lendemain), Oscar avoue à Mamie-Rose qu’il aime vraiment bien une fille nommée Peggy Blue.
Oscar va-t-il lui avouer ses sentiments ? Se réconciliera-t-il avec ses parents ?

Ce film aborde un sujet douloureux et sensible traité à la manière d’un conte.